Prima Electronic Services, sous-traitant basé dans le Cambridgeshire au Royaume-Uni, a choisi d’accompagner sa croissance en sélectionnant la plateforme de placement iineo+ d’Europlacer pour répondre aux besoins de clients plus importants et plus complexes. La décision de passer à Europlacer est remarquable car la société est cliente de Yamaha depuis longtemps ; elle dispose déjà de sept machines iPulse sur ses chaînes de montage.

Prima Electronic Services

L’installation de la machine à deux têtes iineo+ ajoute un nouveau niveau de capacité pour Prima Electronic Services. Les systèmes de placement existants datent d’une dizaine d’années. Bien que toujours compétents, ils ne pouvaient pas prendre en charge les nouvelles générations de composants sub-miniatures de plus en plus utilisés sur les cartes modernes. En revanche, la machine iineo+ peut placer des composants jusqu’aux 01005.

Cette capacité, associée au stock de composants disponibles sur la machine d’Europlacer, leader du secteur, qui peut atteindre 264 bobines sur la plateforme iineo, permet à Prima non seulement d’augmenter la production  de ses clients existants, mais aussi de s’attaquer à de nouveaux marchés passionnants.

« Nous nous développons dans des secteurs sensibles à la qualité, comme la défense et l’aérospatiale, qui sont généralement caractérisés par des cartes de grande taille, de grande valeur et de grande complexité, qui exigent une précision absolue », déclare Nick Russel, président de Prima Electronic Services.

Pour M. Russel et son équipe, le soutien aux applications a été un facteur déterminant dans le choix de sa nouvelle plate-forme de placement. « Nous voulions éviter d’installer un nouvel équipement dynamique et de découvrir ensuite que nous ne pouvions utiliser que 70 % de sa capacité », explique-t-il. « Nous avons été attirés par Europlacer par sa réputation en matière de support et par l’avantage d’être un fabricant européen dont le siège est au Royaume-Uni. Une fois que nous avons entamé des discussions avec l’entreprise et que nous avons été impressionnés par sa philosophie commerciale, la décision a été facile à prendre ».

L’équipe de production de Prima Electronic Services a commandé son iineo+ en octobre 2019. Par coïncidence, une machine aux spécifications identiques était déjà disponible en tant que machine de démonstration pour Europlacer, qui devait l’exposer lors du salon Productronica de novembre à Munich. Russel et son équipe de gestion de la production ont donc pu voir et faire fonctionner l’iineo+ sur le lieu de l’exposition et en prendre livraison peu après ; la machine a été expédiée directement de Munich à l’usine de Prima Electronic Services à St Ives dans le Cambridgeshire.

L’entreprise fait maintenant fonctionner l’iineo+ en équipe de jour, et une équipe de nuit devrait s’ajouter plus tard dans le mois. Les tailles de lot typiques chez Prima vont de 10 à 10 000 cartes. La nouvelle machine iineo+ a été mise en service pour assembler des lots de volume moyen. « Nous avons optimisé le flux de production et équilibré la ligne pour nos contrats de volume moyen », déclare Russel. « Grâce à la grande capacité de stockage de l’iineo, cette nouvelle ligne peut accueillir les plus grandes circuits de nos clients tout en permettant de remplir des lots de petites cicuits avec des temps de changement de production négligeables pour passer de l’un à l’autre ».

La stratégie de passage à une plateforme de Pick & Place Europlacer peut être directement attribuée à la récente acquisition de Prima Electronic Services par son président Nick Russel. Il a acquis l’entreprise en août 2018 auprès des propriétaires-gérants qui souhaitaient prendre leur retraite. Ancien ingénieur en aérospatiale et directeur général de plusieurs sociétés privées et d’API, Russel est passionné par la croissance des entreprises d’ingénierie. Russel est également président et actionnaire majoritaire du groupe Denchi, basé à Thurso. Il a ajouté Prima Electronic Services dans le cadre d’un programme d’acquisition stratégique dans lequel il prévoit de créer un centre manufacturier britannique basé sur le modèle commercial renommé de Mittelstand et sur l’éthique privilégiée en Allemagne.